Après le sacre, Le Mali doit penser à l’avenir

Pour la seconde fois consécutive, les moins de 17 ans de l’équipe malienne de football remportent la finale de la Coupe d’Afrique des Nations des cadets, dimanche 28 mai 2017 au Gabon. Deux ans auparavant, au Niger, les cadets maliens avaient déjà conquis le sacre. Une belle performance qui récompense les efforts en matière de formation de jeunes footballeurs. Le Mali voit et vise loin. Il est temps de penser à l’avenir du sport malien en général. Et l’avenir du Sport au Mali ne peut se construire sans formation et sans infrastructures.

Promotion du sport de masse et développement du sport scolaire et universitaire

Une bonne politique de formation de l’élite de demain, des champions d’aujourd’hui et de demain, passe nécessairement par une adéquation entre le développement de la pratique du sport et le renforcement des infrastructures sportives dont dispose le Mali. Le développement du sport au Mali répond donc à ces exigences. Et la vulgarisation de la pratique du sport de masse en un est un point majeur. Comment l’Etat malien peut arriver à résoudre cette équation ?

Deux axes s’offrent au Mali. Le développement du sport en général (sport de masse et sport scolaire et universitaire) et l’accroissement des infrastructures sportives. S’appuyer à la fois sur  le développement du sport scolaire et universitaire et la promotion du sport de masse au Mali, tel semble être la vision des autorités maliennes. C’est pourquoi, à l’initiative conjointe du ministère de l’Education nationale, du ministère des Sports et du Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM), un vaste projet englobant le développement du sport scolaire et universitaire d’une part et la promotion du sport de masse d’autre part, verra le jour au Mali. Le gouvernement malien, via ces trois entités ci-dessus citées, a donné mandat à WinWin Afrique pour l’accompagnement et la recherche de financement de projets et programmes relatifs au sport comme vecteur de développement durable pour le Mali dans les quatre domaines suivants : Sport, paix et réconciliation nationale – Sport et éducation – Sport et développement économique – Sport et santé.

Augmentation de l’offre infrastructurelle sportive

Toutefois, pour le succès de la mise en œuvre de ce chantier, il importe de se pencher sur l’état des infrastructures sportives. Et le déficit et la vétusté des infrastructures sportives constituent à n’en point douter un frein à la mise en œuvre efficiente d’une politique de développement du sport au Mali. C’est aussi et surtout pourquoi Winwin Afrique met un point d’honneur au rehaussement de l’offre infrastructurelle sportive disponible à ce jour sur le territoire malien, avec divers projets allant dans ce sens. On pourrait citer le projet de Développement du sport scolaire et universitaire au Mali qui en réalité prend également en compte la vulgarisation et la promotion du sport de masse. Un des objectifs majeurs de ce vaste projet étant de promouvoir la croissance inclusive et la croissance verte dans le domaine de l’éducation, de la promotion de la paix, et de la santé. Ce projet devra être déployé dans l’ensemble des 90 districts académiques que compte le Mali. Il y’a également certains projets qui concernent la rénovation d’infrastructures déjà existantes. Notamment,  la réhabilitation des stades Modibo Keïta et du 26 mars de Bamako, la rénovation de l’Hippodrome de Bamako, l’aménagement des infrastructures du Lycée sportif Ben Omar Sy de Kabala. Ou des projets de construction d’infrastructures, comme la création d’un Centre national d’éducation et de réinsertion par le sport dans la ville de Kona, la construction d’une Cité olympique… Autant de projets dont Winwin Afrique a reçu mandats du ministère de l’Education nationale, du ministère des Sports et du Comité national olympique et sportif malien (CNOSM), pour les accompagner dans leurs réalisations.

Autant de projets qui, une fois en cours de réalisation, permettront au Mali de mettre en œuvre son ambitieux programme de développement du sport dans le pays, passant nécessairement par la formation des champions d’aujourd’hui et de l’élite sportive de demain.