Et si l’Hippodrome de Bamako faisait peau neuve pour ses 70 ans ?

C’est assurément l’un des plus anciens champs de course hippique de l’Afrique de l’Ouest. L’Hippodrome de Bamako, en plein cœur de la capitale malienne, a été ouvert le 22 août 1947. Il devrait célébrer ses 70 années d’existence en 2017. D’une superficie de 34 hectares, l’Hippodrome de la Commune II de Bamako accueille depuis des décennies les compétitions phares de la Fédération malienne des sports équestres (FMSE), qui se déroulent généralement de décembre au mois de juillet.

« Les dimanches à Bamako, c’est le jour des mariages », comme le chante le célèbre couple d’artistes maliens non-voyants, Amadou et Mariam. Mais dans la capitale malienne, les dimanches c’est aussi et surtout le jour des courses de chevaux, dans un Hippodrome bondé de spectateurs de divers horizons et classes sociales.

Face à l’urbanisation galopante, le Champs hippique de Bamako fait face à de nombreux problèmes et pourrait être à long terme menacé de disparaître. C’est pourquoi, la rénovation de l’Hippodrome de Bamako apparaît comme primordiale. Une rénovation qui devrait en compte les impacts au niveau de la société, de l’environnement, de la santé et de la sécurité. Mais aussi les impacts économiques, avec la création dans les environs d’un écosystème (hôtels, restaurants, bureaux…). Ce qui aurait l’avantage de permettre une gestion et une exploitation autonome de l’Hippodrome.

L’objectif  du ministère des Sports étant dans un premier temps, la sécurisation du champ hippique de Bamako, et la mise en place d’une gestion stable et durable de cette infrastructure sportive. Une gestion qui prenne aussi en compte les notions d’écologie et de développement durable. L’Hippodrome de Bamako, plus qu’un lieu de divertissement, c’est un véritable lieu de rencontres, de découvertes et de brassage culturel. Sa rénovation, alors qu’il atteint le cap de 70 années d’existence en 2017, sera bénéfique à la fois pour la pratique des sports équestres, mais également pour la société bamakoise en général.

Dans le cadre d’une convention, Winwin Afrique a reçu mandat du Ministère des Sports du Mali pour l’accompagner dans ce projet, rechercher des financements auprès des bailleurs de fonds pour la réalisation dudit projet.

Soutenez ce projet en votant ici : Projet Rénovation de l’Hippodrome de Bamako