,

Le Mali veut se doter d’un centre de médecine du sport

Le Mali poursuit le renforcement du cadre juridique et légal devant accompagner la mise en œuvre de la politique nationale de développement du (PNDS). Le jeudi 22 juin 2017, l’Assemblée nationale malienne a adopté à l’unanimité trois projets de loi en rapport avec la pratique et le développement du sport au Mali. Il s’agit du projet de loi portant création du Centre national de médecine du sport et de deux autres projets de loi régissant d’une part les activités physiques et sportives, et portant création d’autre part de la Direction du service national des jeunes. A en croire, le ministre des sports, Housseini Guindo, ce centre aura pour mission d’assurer le suivi de la santé des sportifs et de contribuer à la lutte contre le dopage, avec un pan consacré à la recherche. Avec l’adoption par le parlement malien du projet de loi de création de ce centre de médecine, c’est un pas important posé sur le chemin de la réalisation des objectifs de la politique national de développement du sport.

Ce centre de médecine devra organiser et assurer  le contrôle médico-sportif des athlètes des clubs, des ligues et des équipes nationales ; participer à la conception et à l’application d’une thérapeutique medico-chirurgicale adaptée à la condition des athlètes. De plus, il devra assurer la formation continue et les actions de recyclage et de perfectionnement au profit des personnels médicaux, paramédicaux et techniques dans le domaine de la médecine du sport. Ce centre national de médecin du sport sera placé sous la tutelle du ministère des Sports du Mali.

L’Assemblée nationale a, par ailleurs, voté une loi devant régir les activités physiques et sportives. Le Mali entend ainsi promouvoir la pratique du sport pour tous.